La légende des aventuriers d’Hawkmoon

Le scribe Okanis nous narre la grande aventure des joueurs d’Hawkmoon, la campagne MJC 2017-2018 menée par Laurent.

Publicités
La table d'Hawkmoon, le 15 octobre 2017.

Oyé Oyé émérites Membres des Gallo Rollistes [et les autres 😉 ]:

voici venir une histoire de Hight Adventure au Pays de Hawkoon, dans une époque bien lointaine longtemps apres une guerre qu’on nomma le Tragique Millénaire.

Quatre mois après la mort du, pourtant immortel, Roi Huon Empereur de Grand Bretagne.
Quelques part en Bavière à Nurberg 5 personnes que pas grand-chose ne destine à se rassembler vont pourtant se fédérer pour une cause qui n’est pas la leur.


Arrivés sur des fortunes diverses dans cette ville de haute technologie parcourue par les Chevaliers Génétiques (grands défenseurs de la pureté raciale), tous résident sous le même toit, généreusement hébergés par deux frères. Khel et Bel. Issus d’une grande friterie, fratrie turque de la très respectable famille Larnak ils sont tous deux sorciers et cela aura son importance !
La même nuit nous faisons tous un rêve, celui d’un grand rassemblement d’êtres difformes, parfois malades souvent étranges : des mutants. Cadeau du Mal Ancien hérité du tragique millénaire ces êtres sont souvent pourchassés dans le monde de Hawkmoon, notamment par les chevaliers génétiques.

Un chef de 2.5m dépourvu de pilosité présente son fils, le futur chef à l’assemblée. L’enfant dispose de pouvoirs pouvant aider les mutants à se fédérer mais est malade.
Inutile de vous dire qu’après cela lorsque Klauswitch, un érudit de Nurberg, nous contact pour guider l’enfant de nos songes vers une source de guérison, nous ne pouvons qu’acquiescer.
L’Enfant nous est remis en garde et notre destination, le Pont Arc en Ciel nous est dévoilée. Pourchasser par les chevaliers génétique dans la ville nous sommes pourtant aidés par l’un d’entre eux : le commandant Sigfried. Contre notre aide bienvenue face à des menaces locales il « regarde un peu ailleurs ». Sa position envers les mutants n’est pas aussi radicale que celle de son ordre. Mais rappelons-nous qu’il est quand même un bon soldat ! Prudence.
Une fuite par les égouts sera notre salut face au massacre perpétré par les Chevaliers, Vienne sera notre prochain objectif.

dav

Vienne. Vienne en Autriche, je précise que le lecteur ne s’égare pas. Nous avons fait chemin sans risque de nous perdre : en suivant, l’éternellement splendide, Danube.

Comme les sirs Kel et Bel l’Arnak n’ont pas oublié de mettre le feu avant de partir de Nurberg, les autorités de la ville nous ont pourchassés. Bien rancunières pour pas grand-chose !! Sigfried en tête ! Pourquoi, alors qu’il avait l’air quand même un peu sympa ce chevalier génétique ! Eh ben, peut-être, mais on n’est pas vraiment sûrs dans le groupe, parce qu’il n’a pas apprécié, d’être salement brûlé lors du léger feu que nous avions laissé. Le visage plissé et rouge, et pas seulement de colère, il nous alpague sur nos barges à rame avec 3 navires à vapeurs qui filent sur le fleuve. Des chaudières, du feu donc des flammes pour nos Sorciers? Erreur, les incendies à bord c’est dur à gérer. Nous en profitons pour fuir, aidé par des résistants, montagnards et mutants pour certains qui tiennent un fort secret à proximité.

Hélas la poisse nous suit, comme les chevaliers génétiques qui ne tardent pas à découvrir le fort et à lancer une attaque d’envergure. Que souligner de celle-ci ? Sans doute la bravoure et le sens tactique de notre chevalier Camarguais, j’ai nommé Bérion. Prenant la tête des opérations de guérilla il nous mène vers une…quasi victoire qui nous laisse le temps de prendre la fuite. Toujours l’enfant avec nous, toujours plus malade, toujours au centre ne nos attentions, tout particulièrement celle de Bérion et de Rodrique. Bérion pour son sens du devoir, Rodrique pour, heum comment dire, une certaine proximité avec l’enfant. Et oui, lui aussi à l’air un peu mal et souffre de mutation. Une personne agréable et sensible pourtant.  Face à la violence et la haine dont nous sommes témoin depuis notre départ, une plainte répétée s’échappe de la bouche desséchée de notre ami mutant : « et c’est moi qu’on chasse !». Alors que tant de personnes sont des monstres en ce bas monde cela nous interpelle.
De monstre parlons-en avec le « Roi » de Vienne : le graf Karl VI.

Il faut vous dire qu’après l’attaque du fort nous avons rejoint un camp de mutants rebelles, ceux de nos rêves dont l’objectif n’est pas moins que de fonder une nation pour les mutants. Un des obstacles sur leur route, Vienne et son Roi proche des chevaliers génétique. Une mission pour nous : le tuer. Quelques aides sous la forme de costumes, de planque et même de cartons d’invitation nous sont remisent. Précieux sésame pour entrer au Bal donné par le Roi.
Khel et Bel vont faire merveille en construisant une immense boite à musique avec jeux de lumière intégré destinée à impressionner le roi en tant que cadeau. Lorsque le roi se penche pour mieux voir, émerveillé comme toute l’assistance, le cadeau s’emballe, tourne si vite qu’il en émet un son si aigu, si puissant qu’il brise les vitres et blesse même les plus solides des hommes. Il s’emballe, mais déballe aussi : un paquet d’arme cachées dans la partie basse est expulsée ! Astucieux ! Vos cinq serviteurs, qui ont bien sûr pris soin de se mettre du persil dans les oreilles pour ne pas être atteint se sont précipités sur cette source de mort qu’ils emplois aussi tôt à occire le Tyran !

De moi, de mes modestes contributions, de mon Amour ou de ma récentes demandes aux frères sorciers, comme tout Grand Breton bien élevé je ne préfère pas parler!

 

dav
La table d’Hawkmoon, le 21 novembre 2017

 

mjc_26-11-17_hawkmoon-4.jpg
La table d’Hawkmoon, le 21 novembre 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s